à propos...

 

Marion Muzac se forme en Conservatoire puis mène un cursus universitaire en commerce et communication. A New York, elle suit l’enseignement de la technique de Merce Cunningham et à Toulouse profite de la formation du Centre de Développement Chorégraphique. Elle enseigne la danse
contemporaine à l’isdaT et au Conservatoire de Toulouse, où en 2013 elle devient responsable du département danse. Depuis 2001, elle mène simultanément des activités pédagogiques et des projets chorégraphiques. Elle rencontre Jérôme Brabant en participant en tant qu’interprète à une pièce de Marco Berrettini et ils fondent ensemble le UND und ballet [...], ils créent ensemble Roomy Dancing en 2002, GALA en 2003 et Pavillon en 2004. En 2008, elle crée avec le saxophoniste David Haudrechy le duo danse et musique hero hero, régulièrement présenté dans les écoles, collèges et lycées. En 2010, elle cosigne avec la
plasticienne Rachel Garcia Le sucre du printemps un projet chorégraphique pour 27 jeunes danseur.ses.
Après Toulouse, Le Sucre du printemps a été crée à Düsseldorf, à Paris au Théâtre National de Chaillot en collaboration avec le CND de Pantin et à Ramallah en Palestine. Suite à cette création, elle réalise un film documentaire 17 printemps avec la réalisatrice Sophie Laloy, sur le parcours initiatique d’un jeune danseur de 17 ans qui entre dans le monde adulte par l’expérience de la danse. En 2016, elle crée Ladies First, création pour 20 adolescentes qui rendent hommage aux pionnières de l’histoire de la danse contemporaine et collabore avec la plasticienne Emilie Faïf depuis ce jour. Ce projet est présenté dans les CDCN partenaires et le Théâtre de Chaillot. Avec Let’s Folk !création 2018, elle questionne l’accès des publics aux codes culturels et propose de travailler autour des danses dites « populaires » en alliant performance chorégraphique et participation des publics. Depuis septembre 2018, elle est artiste associée à la Scène Nationale de la Rochelle où elle crée la pièce Etreinte(S) pour 14 danseur.ses amateurs et professionnels en novembre 2020. Avec ce projet elle souhaite mettre en avant des gestes fondamentaux comme celui de nous prendre dans les bras à l’heure du tout numérique. Cette même année elle crée la petite forme MU qui explore, par la danse, la culture populaire. À mi-chemin entre spectacle de danse, concert et performance visuelle, MU est une forme hybride, changeante et énigmatique, un pont entre les mythologies ancestrales et modernes. Depuis septembre 2019 elle est artiste associée à l’Estive Scène nationale de Foix et au théâtre le Rive Gauche scène conventionnée danse à St Etienne du Rouvray. Marion Muzac a été nommée Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres en septembre 2017.

press to zoom

press to zoom
1/1